une pensée à toutes les victimes et leur familles des attentats de ce weekend...

un-graphiste-nantais-auteur-du-dessin-viral-peace-paris

une autre réflexion à vous soumettre: une amie de province me trouvait "courageuse" de vivre en région parisienne.

J'y ai bien réfléchi..

Aucun courage de ma part, ni de fatalisme.

Je suis née là et depuis que j'ai 10 ans ( oups j'en ai 43 ..), j'ai été régulièrement confrontée au terrorisme:

un soir nous avons dû fermer nos volets, ouvrir nos fenêtres car il y avait un colis suspect dans une rame de RER devant notre immeuble..., attentats en 95 quand j'étais étudiante dans Paris...

Coup de fil de la famille de province soulagée... Aujourd'hui, même de l'étranger, avec les médias qui affolent...

Je sais que la vie en Ile de France peut être spéciale: je cotoie des jeunes collègues débarqués tous les ans de leur province pour devenir prof dans l'Académie de Créteil. Certains s'adaptent et apprécient d'autres n'ont qu'une idée c'est de repartir vite.

Je crois en fait que c'est une forme d'adaptation au milieu!! Le Francilien est un drôle d'animal...

Lundi, mon collège a vécu dans la dignité ce moment de silence et avec une belle énergie la Marseillaise chantée à pleins poumons dans la cour...

Mais après il reste les inquiétudes des ado (grands et petits) à prendre en charge. Il faut gérer les sentiments d'après les consignes que nous avons reçues. Je préfère faire raisonner, expliquer (éduquer aux médias)  et finalement cela me semble efficace, plus utile sur le long terme.

Mes élèves repartent avec des réponses et prennent du recul dans l'apaisement...

Mais cela n'est pas facile quand ils reçoivent sur leur téléphone des faux sms de mise en garde pour leur signaler tel danger à tel endroit! La psychose est entretenue par des imbéciles...

Voilà, j'avais envie de partager avec vous ces quelques réflexions loin du patch ou de la broderie.

un prochain article pour vous montrer mes avancées...